Quelques conseils

Votre hygiène vertébrale est une notion nouvelle :

Adoptez une attitude préventive, en suivant la liste des conseils ci-dessous, ce qui contribuera à accélérer votre guérison et, par la suite, à prévenir les risques de rechute.
 
Il est important que vous compreniez que la correction d’un déséquilibre articulaire par ajustement chiropratique ne peut se faire que progressivement. Cela exige de votre part une certaine patience : à l’inverse de l’allopathie (les médicaments), la Chiropraxie n’agit pas sur le symptôme, mais sur sa cause, ce qui explique que l’effet ne soit pas toujours immédiat.
 
Il est indispensable de ne pas confondre l’amélioration, voire la disparition des symptômes avec la guérison, et d’interrompre les soins prématurément (ce qui peut entraîner le retour au point de départ). Restez donc concentrés sur les progrès obtenus, regardez devant, pas en arrière ! Faites-vous plaisir à observer votre amélioration, séance après séance, si c’est ce que vous préconise votre praticien.
 
Lors d’un ajustement vertébral, le bruit que vous entendez dans vos articulations est normal, il est provoqué par le rapide changement de pression dans l’articulation (une cavitation), qui conduit à la formation puis à l’explosion rapide d’une bulle de gaz : c’est le fameux « crack » (même si je déteste ce mot)…
 
L’ajustement chiropractique active certaines fonctions musculaires, articulaires, hormonales, glandulaires et organiques, ce qui prédispose l’organisme à guérir naturellement par ses propres moyens.
 
L’évolution après ajustement peut provoquer certaines courbatures ou douleurs musculaires, la récupération d’une fatigue accumulée dans les 4 à 6 heures suivant une visite (le fameux « coup de barre »), surtout après la première séance, ou encore une légère accélération du transit intestinal, liée à la libération du ganglion coeliaque.

Pour votre hygiène vertébrale, changez vos habitudes et suivez ces conseils :

Ne dormez plus sur le ventre, préférez le coté droit, un coussin entre les genoux, afin de ne pas faire basculer le bassin, vous pouvez également dormir sur le dos, si vous le supportez, c’est idéal.
 
Utilisez un oreiller anatomique (en vente au cabinet) de bonne facture, et une literie adaptée à votre corpulence. Ainsi, votre dos sera protégé pendant le tiers de votre vie que vous passerez au lit. Demandez conseil à votre Chiro !
 
Pour se relever à partir d’une position allongée, vous devez d’abord vous coucher sur le coté, puis mettre les pieds hors du lit tout en vous aidant avec les bras pour vous asseoir.
 
Utilisez vos jambes pour vous baisser, pour soulever ; vous épargnerez le bas de votre dos.
 
Portez les charges de façon équilibrée (main gauche porte autant que main droite), contre le corps et en gardant le dos bien droit.
 
Supprimez un excès de poids.
 
Tenez-vous droit, tête haute et poitrine sortie, sinon vos muscles fatiguent à maintenir l’équilibre.
 
Par de mauvaises postures au travail, assis, ou en voiture, vous fatiguez aussi votre colonne. Pour bien s’asseoir, présenter en premier les fesses, les caler au plus profond du siège, puis redresser votre colonne contre le dossier. Idéalement, les fesses sont « en arrière » de la verticale du dos lorsque vous êtes assis.
 
Ne croisez pas les jambes lorsque vous êtes assis : cette pratique répandue crée de fortes tensions au bassin.
 
Le bas du dos déteste les torsions excessives : pour déplacer un objet d’un endroit à un autre, ne pivotez pas, utilisez vos pieds en piétinant ! 
 
Pensez de temps à autres à respirer profondément et lentement tout en bougeant votre tête et vos épaules doucement et dans toutes leurs amplitudes, pour vous libérer de vos tensions.
 
Pensez à boire beaucoup d’eau, surtout après un ajustement, pour aider votre corps à éliminer les toxines musculaires qui auto-entretiennent les inflammations. 
 
Pratiquez une activité physique régulière (marche, vélo, natation, stretching, yoga, aquagym…), développez une hygiène de vie et une alimentation saine, adoptez une attitude mentale positive.
 
Faites consulter vos enfants de manière préventive, pour leur éviter de souffrir du dos plus tard.
 
Partagez avec vos amis et votre famille votre expérience des bienfaits des soins chiropratiques.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.